Retour

La liposuccion du ventre est-elle douloureuse ?

La liposuccion du ventre est-elle douloureuse ?

Les nouvelles techniques de la liposuccion

La liposuccion permet de traiter les surcharges graisseuses persistantes sur la ceinture abdominale et rebelle à l’amaigrissement.

Elle peut n’intéresser que la paroi abdominale, si la surcharge est localisée sur le ventre, autour du nombril, mais peut aussi être associée à une liposuccion des hanches, si la surcharge intéresse toute la ceinture.

Les petites canules introduites sous la peau permettent de détruire et d’aspirer ces zones de graisse profonde et rebelle. Il n’y a donc pas de vraie cicatrice abdominale: un point de suture suffit à refermer les points d’introduction des canules.

Mais bien évidemment la destruction de ces zones graisseuses traumatise les tissus en profondeur avec inévitablement quelques douleurs, des ecchymoses (ou bleus), un gonflement… Les techniques modernes de liposuccion assistées (de type LIPOMATIC) permettent d’optimiser la destruction et l’aspiration de la graisse en utilisant des canules plus fines et moins traumatisantes pour les tissus, rendant les suites opératoires plus confortables. Une gaine de contention élastique devra être portée trois à six semaines après l’intervention pour guider la rétraction de la peau et contrôler le gonflement post opératoire.

Calmer les douleurs des quatre ou cinq premiers jours avec du paracétamol

Un gonflement et des ecchymoses associés à une sensation de gêne persistent pour deux à trois semaines n’empêchant pas la reprise de l’activité. Mais lorsque les bleus ont disparu tout n’est pas fini : la réparation des tissus en profondeur va nécessiter plusieurs semaines et la fonte des tissus va se poursuivre pendant deux à trois mois jusqu’à disparition définitive de l’œdème. Ce gonflement post opératoire peut donner l’impression d’une aggravation de la cellulite. Il est amélioré par des massages doux, ou de drainage lymphatique, et disparaîtra avec le temps. De même, la peau peut paraître un peu détendue au début ; le port de la gaine va l’aider à se rétracter et se retendre, la peau s’améliorant pendant six à neuf mois après l’intervention.

Le port de la gaine est plus inconfortable l’été, c’est en hiver ou au printemps qu’il faut réaliser cette chirurgie afin de renouveler sa garde-robe et ses maillots à la fin du printemps…

Le Docteur Philippe Bousquet se tient à votre écoute. Pour toute demande d'information complémentaire, n’hésitez pas à le contacter.

 

Prenez contact